AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Surprise, la cygogne est passée | Ryan

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Surprise, la cygogne est passée | Ryan   Dim 26 Juil - 16:28


      « Mathéo ? Debout, on est arrivé. »
      « Mhhh?! »


    J'ouvre difficilement les paupières, et le soleil m'aveugle à la moindre de mes tentatives. J'étouffe un bâillement sonore avec ma main et m'étire sur la banquette arrière de la voiture de Mamy. Sa voix usée par l'âge ne cesse de m'appeler, oui je sais il faut que je me réveille, un peu de temps, cela doit bien faire... six heures (?) que je dors. La ceinture de sécurité me serre la gorge, et je crois bien que j'ai la marque sur le cou. Aller, encore un petit effort! Je me redresses et appuie ma tête lourde sur la vitre à ma droite tout en regardant défiler la route et le paysage. C'est donc ça New York? Ça ressemble à Los Angeles, avec plus de voitures, bien entendu! Je baille derechef et me frotte les paupières de mes petites mains bronzées. On arrive bientôt, mais je redoute ce moment. Je sais que j'irais seul, Papy et Mamy on été clairs, il me déposeront devant l'appartement, me donneront mes affaires, je suppose que j'aurais droit à un baiser sur le front avec une dernière recommandation, et ils partiront. Moi je devrais monter à l'étage indiqué sur le petit bout de papier griffonné, qui se trouve actuellement dans la poche arrière de mon jean. Mais mon avis, il intéresse quelqu'un? Ça non. Je ne veux pas y aller, mais les caprices en tapant du pied ça ne marche plus...

    La voiture ralentie pour s'arrêter à quelques mètres de là, devant un appartement coquet. Le moteur se coupe, les portière claque, et le voix de Mamy me sermonne encore, mais cette fois-ci, pour que je sorte de la voiture. je veux retourner à Los Angeles, je veux retourner avec Maman. je ne veux pas y aller! C'est Papy qui vient ouvrir la portière et qui m'attrape le bras pour me sortir de son vieux tacot.

      « Mathéo ne fais pas l'enfant s'il te plais! »


    L'envie de lui rétorquer que je suis un enfant me démange. C'est vrai quoi, je n'ai que quatre ans, et ils vont m'abandonner parce qu'il ne peuvent pas voir le géniteur de leur petit fils en photo, alors en vrai! Un peu de maturité ne ferai pas de mal à certaines personnes. Et s'il ne voulait pas de moi, mes grands-parents partis, et moi, seul en plein centre de New York... la belle affaire!

    Papy sort ma valise, et je sors mon sac à dos de la banquette arrière. Il me tend mon bagage que je réceptionne de la main droite. Ce que c'est lourd! Je pensais pas que des vêtements pouvaient à ce point peser. Je tâte la poche arrière de mon jean afin de vérifier que l'adresse est toujours là. C'ets bon, tout est "okay" comme dirait maman avec un sourire franc.

      « Bon, on y est, tu sais ce que tu dois faire. Et puis, tu as ton portable hein? Tu sais celui que maman t'as offert avant de partir, tu te souviens? »
      « Oui Mamy... »


    Je fourre ma main dans ma poche et sort ledit portable pour montrer à ma chère grand-mère que j'ai compris. Mon grand-père la pousse vers le trottoir, doucement cependant, et s'accroupit à ma hauteur. D'un air très sérieux il me rappelle pour la dixième fois ce que je dois faire.

      « Et surtout tu attends que notre voiture ait dépassée le feu là bas, d'accord?»


    Il pointe les feux de signalisation qui se trouvent à deux cent mètres. Autrement dit, il ne veulent pas être là quand mon "père" m'ouvrira la porte. Et dans qu'elle galère je serais s'il n'ouvrait pas hein?! Les adultes ne se posent jamais les bonnes questions! Docile je réponds.

      « D'accord... »


    Comme prévu, il me plaque chacun à leur tour un baiser sonore sur le haut du front, et d'un signe de la main, me disent «Au revoir !!». Ils grimpent rapidement dans la voiture, et s'échappent avec un dernier regard plein de recommandations, pour ne pas oublier d'attendre qu'ils aient disparue de mon champs de vision. Je sais, je sais...

    Je regarde ma montre avec anxiété, il est midi douze, et je n'ai pas mangé, j'ai faim... Je n'ai pas l'habitude de me plaindre, mais je n'ai pas déjeuner, après un si long voyage, je peux dire que j'ai les crocs! Ça est, je ne les vois plus. J'ai envie de dire que c'est tant mieux,mais ils n'entendraient pas, alors à quoi bon. Je sers la poignée de ma valise, et la tire vers la porte de l'appartement. Je pousse sans grande difficultés la porte d'entrée. Une fois à l'intérieur, je sors le papier de ma poche pour connaitre l'étage. J'appuie sur le bouton de l'ascenseur et attends patiemment que la cabine arrive. une fois arrivé à "destination", je me poste face à la porte de "Ryan Palmer", autrement dit mon père, celui d'ailleurs, dont j'ai hérité le nom! Je ne sais pas trop ce que je dois faire. Si j'appuie, ou si je n'appuie pas. J'avoue, je suis mort de trouille, mais c'est ça ou je suis à la rue. Mais... c'était la volonté de Maman, je ne peux pas la décevoir.

    Je prend mon courage à deux mains (du moins, à un doigt) et je sonne. Des pas se rapprochent, la clé tourne dans la serrure, et j'entends mon cœur battre la chamade. Ça y est...





Revenir en haut Aller en bas
Ryan Palmer
||Mister Palmer ~ Amber
avatar

Féminin Messages : 365
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 24

I love N.Y.
Ton UFR: UFR 7
Relationship:
Ton petit secret:

MessageSujet: Re: Surprise, la cygogne est passée | Ryan   Dim 26 Juil - 21:18

    Aujourd'hui était une journée comme toute les autres, Ryan c'était levé de bonne heure pour aller en cours. Il était rentré aux alentour de 11h30 quand il rentra chez lui, au passage il avait acheté un café qu'il avait finis par boire chez lui, il c'était installer dans son fauteuille pour regarder la télévision, tout en mangeant tranquillement. Une fois finis de manger, il décida d'aller voir un peu Amber avant de retourner pour l'heure de cour qu'il avait en début d'après midi, il sortie de chez lui et appella Amber, celle-ci ne répondit pas, il tomba sur son répondeur et fit:

    _Coucou c'est Ryan, je voulais juste savoir si ma copine serais partente pour manger un bout avant que je retourne en cour mais apparement elle est occupée. Rappel moi si il est pas trop tard. Bisou je t'aime.

    Il raccrocha et décida d'aller acheter à manger, il prit sa voiture et alla au restaurent chinois ou il prit deux plat à emporter, il ne savait pas si Amber allait le rappeller ou non mais on n'était jamais asser prudent, il prit donc deux plat à emporter et rentra chez lui. Au bout d'une bonne demie heure d'attente, voyant qu'Amber ne rappellait pas il décida de commençer à manger, seulement il fut interromput par une personne sonnant à la porte, il ce leva et ce dirigea vers la porte, il ouvrit celle-ci et vit un petit garçon avec un sac à dos et une valise, Ryan cru que le petit garçon c'était trompé de porte il lui fit:

    _Salut bohnomme tu as du te tromper de porte qui est-ce que tu es venue voir ? Je peux surement t'indiquer ou c'est.

    Ryan ne reconnu pas que le petit garçon n'était autre que son propre fils, le bout de chou n'avait jamais vécu chez son père auparavant il vivait avec sa mère alors depuis tout ce temps il avait beaucoup changé, et de plus Ryan ne ce serait jamais douté de le voir ici. Il regardait l'enfant tout en attendant une réponse mais en une fraction de seconde il le regarda dans ses petits yeux et le reconnut. Il fit un regard surprit et lui fit:

    _Mathéo ? C'est toi ? Mais euh ... quesque tu fais ici ? Ou est ta mère ?

    Il regarda dehors pour voir ou ce trouvait sa mère, seulement il ne vit personne pouvant être venue avec l'enfant, il ne comprenait plus rien, Mathéo restait là, à la regarder le pauvre avait l'air appeuré, il faut dire qu'il ne connaissait pas son père, alors comment ce présenter à son père que l'on a jamais vu quand on seulement 4 ans. Ryan fit signe à Mathéo de rentrer à l'intérieur, ce qu'il fit, Ryan prit sa valise et la rentra également ...

_________________

Amber ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Surprise, la cygogne est passée | Ryan   Dim 26 Juil - 22:16

    Ça y est, j'ai sonné. Il ne me faut pas longtemps pour entendre des pas se rapprocher de la porte. Mon cœur bat tellement fort que j'ai l'impression qu'on entend que lui dans tout le couloir, qui, soit dit en passant, manque cruellement de couleur et de présence humaine. Un son, une clé dans une serrure, et mon rythme cardiaque qui ne cesse de s'accélérer. Stressé? Je le suit, et pas qu'un peu. j'ai tout de même des circonstances atténuantes, je suis tout seul, sur le palier d'un inconnu, cet inconnu, c'est mon père, mais je ne le connais pas, alors le reconnaitre avec un inconnu. Et s'il avait déménagé, et que Maman m'avait donné une mauvaise adresse. Je ne peux pas l'appeler, elle est à l'hôpital, et ni mon grand-père, ni ma grand-mère ne possède de téléphone portable. C'était vraiment utile ce téléphone portable dis donc!

    La porte s'ouvre en grand et m'envoie un coup de vent dans la figure par la même occasion. Mais c'est quoi ces nouvelles portes révolutionnaires qui, en plus de fermer un lieu, font ventilateur! J'essaie de me détendre avec le moindre détail, mais je suis trop tendue. Qui ne le serait pas? Je suis sûre qu'on peut lire ma peur dans mes yeux. J'ai beau avoir un peu d'avance, je ne contrôle pas mes émotions, et la peur est une émotion, une émotion que je ne contrôle pas, mais alors pas du tout. Je lève mes yeux couleur pluie et dévisage le jeune homme en face de moi.

    Il est grand, si bien que je dois regarder la plafond pour apercevoir son visage. Les cheveux brun mais raide comme moi, je vois donc de qui j'ai hérité la nature de mes cheveux, bien que la couleur vienne de ma mère, du moins, si c'est bel et bien mon père. Il sent les rouleaux de printemps et mon ventre émet un gargouillement sourd. Super classe! Ses yeux chocolat me dévisage à son tour, même si je suis réticent à rencontrer celui qui à abandonné ma mère, je dois admettre qu'il m'inspire... confiance? Du moins ses yeux ont l'air réconfortant. J'ai bien dis "on l'air", reste à savoir si c'est vrai!

    L'air perplexe, il m'interroge, et croit que je me suis trompé de porte. Génial, si moi je ne sait pas le reconnaitre, et que lui non plus, on est pas dans la mouise, comme dit maman quand elle est énervée. je me mordille la lèvre inférieure et affiche un regard "chat potté" dans Shrek, parce qu'il n'y a que ça que je puisse faire. Je sers l'anse de ma valise et prit pour que quelque chose se fasse. Je parlerais bien, mais... Mais non, je ne veux pas, je ne peux pas. Et de toute façon, il est trop rapide pour moi. Bien vite, dans son regard je perçois l'inquiétude, il m'a reconnu, ça y est, et avant que je n'ai put placer le moindre mot, il me demande où est ma mère. J'en suis sur, c'est bien lui. Il connait mon nom, ce qui est déjà pas mal, ma mère, c'est bien aussi, et m'a reconnu en deux minutes. Je me détends un peu et lâche un soupir de soulagement.

    Mon cher père sort de son appartement pour inspecter le couloir étant donné que je ne dis pas un mot, je pense qu'il cherche ma mère, ou un quelconque accompagnateur. Et oui, t'as vu ça, ce sont des lâches, sauf ma mère, mais un peu comme toi. Je suis dur et rancunier, mais j'aime plus que tout ma mère, et celui qui l'a abandonné... autant dire que je ne l'aime déjà pas. Dommage que je dois séjourner chez lui... S'il m'abandonnait moi aussi. Je déglutit et baisse la tête pour fixer mes chaussures.

    D'un signe, mon père m'invita à rentrer chez lui, ce que je fit sans demander mon reste, il se chargea de ma valise, que j'avais lâché un instant plus tôt, et me suivit à l'intérieur. Une fois dans l'entrée, je me retourna pour l'examiner. Je n'avais pas encore dis un mot depuis mon arrivée, je me souvenais pourtant bien des recommandations de maman, les seules que je voulais suivre et pourtant les seules que je n'avaient pas respectées, et qui étaient « Sois polie, gentil avec ton père et surtout ne le met pas mal à l'aide! ».

    Je déposa mon sac à dos à mes pieds, le regarda bien en face, et inspira un grand coup avant de lâcher une faible:

      « Salut! »


    Je m'efforce de lui faire une petit sourire. Et oui je sais parler! Ça t'épate hein? C'est vrai qu'il doit s'attendre à tout sauf à ça. Je fourre mes mains dans mes poches et me dis qu'il serait temps de lui expliquer la situation.

      « Maman elle est malade. Elle a dit que c'était à toi de me garder, le temps qu'elle guérisse. Elle a aussi dit que ce serait long. »


    Ma voix tremble un peu, je revois ma mère dans son lit d'hôpital m'expliquer que je vais déménager. Je la revois me serrant dans ses bras les yeux argents emplis de larmes. Je n'aime pas la voir pleurer, parce que je pleure à mon tour, je ne peux d'ailleurs retenir quelques larmes qui roulent sur mes joues et que je tente vainement d'essuyer avec le revers de la manche de ma chemise. je reprend de ma voix chevrotante.

      « Elle à donné ça pour toi... »


    Je lui tends le mot qu'elle à écrit juste avant de me quitter, juste trois phrases que je connais parfaitement, comme imprimées dans mon esprit, mais que je ne peux répéter tant je sens mon cœur se serrer à l'idée de citer tout haut la dernière phrase. Je ressent en moi la douleur de ma mère, je n'ai qu'une envie, c'est de me blottir dans ses bras. Mais je ne peux pas, je ne peux plus. Comme elle.

    Ryan, je suis malade, je ne peux pas m'en occuper, je ne peux plus m'en occuper...
    Veille sur lui, tiens tes promesses, et assume ton rôle de père.
    Ne me déçois pas (encore une fois).



Revenir en haut Aller en bas
Ryan Palmer
||Mister Palmer ~ Amber
avatar

Féminin Messages : 365
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 24

I love N.Y.
Ton UFR: UFR 7
Relationship:
Ton petit secret:

MessageSujet: Re: Surprise, la cygogne est passée | Ryan   Lun 27 Juil - 1:42

    Mathéo rentra donc dans l'appartement regardant tout autour de lui ne sachant pas ou il rentrait et surtout pas chez qui. Il regarda Ryan et lui dit que sa mère était malade et qu'elle avait décidé que Ryan devait le garder en attendant qu'elle aille mieux. Le petit regarda Ryan et ajouta qu'elle lui avait également donner un mot, il lui tendit le mot dans sa petite main, Ryan prit le mot, sur celui-ci était noté " Ryan, je suis malade, je ne peux pas m'en occuper, je ne peux plus m'en occuper... Veille sur lui, tiens tes promesses, et assume ton rôle de père. Ne me déçois pas (encore une fois). ", Ryan s'asseya sur le canapé de lire ce mot le remonta loin très loin dans son passé, en particulier le jour ou elle lui avait annoncé qu'elle était enceinte et le jour ou Ryan lui avait expliquer qu'il était trop jeune poue être père, qu'elle lui dise de ne pas le décevoir encore une fois renda Ryan silencieux, il savait pertinament qu'il avait fait une erreure en refusant la garde de Mathéo, il regarda celui-ci et lui répondit:

    _Mais Mathéo dis moi si ta maman est malade comment est-ce que tu es venue jusqu'ici ? Il n'y avait personne avec toi quand tu as sonné.

    En effet Ryan ce posait la question, Mathéo s'asseya sur le canapé en face de Ryan, celui-ci regarda Mathéo ne sachant pas quoi dire, savait-il qu'il était son père ? Est-ce que sa mère lui avait déja parler de lui ? Il n'en savait rien et avait quelque peu peur de lui poser toute les questions qu'il ce posait, il regarda Mathéo et lui fit:

    _Tu dois avoir faim tu veux manger quelque chose ? J'allais justement passer à table, j'ai acheté deux plats chinois si ca te dis ?

    Le second plat ce trouvait être pour Amber mais vu l'heure il ce doutait qu'elle n'allait pas l'appeller, il le proposa donc à Mathéo qui devait avoir faim après ce long voyage qu'il venait de faire, Ryan ce leva et alla jusqu'a sa cuisine pour prendre les deux plats qu'il avait été acheter un peu avant que Mathéo n'arrive, ils étaient encore chaud, il revint dans le salon et les posa sur la table devant Mathéo, il ce rasseya et regarda Mathéo attendant qu'il lui réponde ...

_________________

Amber ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Surprise, la cygogne est passée | Ryan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Surprise, la cygogne est passée | Ryan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Bryan Ryan
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I love NY :: « NEW YORK CITY » :: 
#|Staten Island
 :: → APPARTEMENTS :: Appartement de Ryan Palmer
-
Sauter vers: