AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les joies de la collocation! | Amber

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les joies de la collocation! | Amber   Mar 28 Juil - 18:51

    Enfin! Depuis que je suis ado je rêve de ce moment. Comment?! Vous n'avez jamais rêvez d'avoir votre chez vous? Moi si, et pas qu'une fois. Me dire que c'est ma maison, que je rentre chez moi, sans les parents... Ah!! Le rêve! Non pas que je sois réticent à l'idée de vivre encore chez mes parents, non, bien au contraire. Mais j'ai tant rêver du moment où j'irais faire mes courses et je remplierais mon frigo de bières mes emplettes! Je marche dans Manhattan et je me hâte d'arriver devant la petite maison que j'ai acheté, tout en remerciant le ciel de m'avoir accordé cette bourse au mérite sans laquelle je n'aurais put m'acheter (en partie) cette maison, enfin, la louer. Et oui, parce que malgré mes économie, ça ne suffisait pas. Mais heureusement, cet agent immobilier à trouver LA solution, c'est vrai, j'aurai du y penser bien plus tôt, un colocataire, c'est ce qu'il y a de mieux. Je ne vois déjà en train de regarder avec lui les matchs de foot à la télé. L'excitation me gagne d'avantage à chacun de mes pas en direction de la maison. je suis à la fois pressé mais stressé de découvrir l'identité de celui qui partagera avec moi la maison pendant toutes nos études, car c'est, tout comme moi, un étudiant, en quoi, je ne sais pas, mais ce que je sais, c'est qu'il a mon âge, ou quelque chose dans ses eaux là. Tant mieux, ça brisera peut-être la glace, du moins je l'espère. Peu adepte des silences j'essaie toujours de détendre l'atmosphère avec une vanne (le plus souvent nulle, je l’admets) ou avec une connerie dont moi seul ai le secret. J'espère au moins que ce ne sera pas quelqu'un de coincé, je ne suis pas un abruti qui réveille les gens à trois heures du matin, mais j'avoue ne pas être un modèle de sainteté, j'aime m'amuser, sans pour autant dépasser les limites (du moins, pour la plupart du temps!).

    Plus que trois rues, j’accélère une nouvelle fois la cadence et vais finir par être totalement essoufflé, super classe. Je fourre ma main dans ma poche et en sors mon portable que je consulte afin de connaitre l’heure. Midi deux, on a rendez-vous à midi dix, je suis dans les temps, j’ai même put faire un sot à la pizzeria du coin pour acheter une Margarita à partager pour le déjeuné avec mon futur colocataire. Je m’étonne moi-même d’être si prévenant, mais j’avoue, je veux faire bonne impression, je n’ai pas envie de me mettre à dos celui qui partagera mon « espace rien qu’a moi », ou je crains déjà les futur semaines à venir.

    Ça y est, j'aperçois la maison, je trottine presque, le carton de pizza dans les mains et me poste devant la porte fièrement. Laissant la boite en équilibre sur ma main gauche l'essaie d'ouvrir la porte avant d'en venir à la conclusion suivante: elle est dérouillée, donc: il n'y a personne, alors: il n'est pas encore arrivé! je suis d'une logique imparable dis donc... Stop avec ce fichu donc!!

    Je sors la clé de la maison de ma poche arrière de jean et l'insère dans la serrure. Une fois à l'intérieur, je remarque que cela a été meublé. Mon colocataire, tout comme moi, avions préféré que ce soit meublé, dans un sens, nous sommes étudiants, comme si on avait le temps d'aller courir les IKEA et autres magasins de meubles touts les week-end. En plus, cela ne nous à pas vraiment couté plus cher, et on peut tout personnaliser! Je remarque également avec joie que les meubles choisis pour notre maison sont modernes et plutôt design, moi qui craignais de me retrouver avec de vielles armoires toutes moisies...

    Je dépose le carton de pizza sur le plan de travail de la cuisine toute équipée et sors du meuble au dessus de ma tête deux assiettes, puis des couverts et des verres. J'ai déjà pris mes marques, je me sens chez moi. j'aime ça! je mets la table, et par à la recherche du couteau spécial pizza, vous savez, le rond en métal fixé sur un manche en plastique, tandis que j'entends dans l'entrée le bruit de la porte qui s'ouvre. Chouette, il est ponctuel!
Revenir en haut Aller en bas
Amber Hamilton
Admin
avatar

Féminin Messages : 827
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 28
Etude/Profession : Droit
(c)copyright : CECILE362

I love N.Y.
Ton UFR: UFR 2
Relationship:
Ton petit secret:

MessageSujet: Re: Les joies de la collocation! | Amber   Mar 28 Juil - 20:08

Amber avait demandé à ses parents si elle pouvait avoir une maison. Elle vivait pour le moment avec sa mère, son beau père et sa demi-soeur mais elle se trouvait assez grande pour vivre seule. Ses parents étaient d'accord pour lui offrir une maison mais à une seule condition : qu'Amber ne vive pas seule. En effet, la jeune fille n'avait jamait vécu toute seule. Ses parents étaient donc inquiet pour elle. Ils ne voulaient pas que leur fille chérie soit toute seule. Amber avait donc accepté même si elle trouvait qu'elle était une fille autonome.

Sa mère s'occupa de tout, elle avait contacté une bonne agence immobilière pour trouver la maison idéale pour sa petite fille. Elle en trouva une en deux jours et en plus, une autre personne était aussi d'accord pour vivre dans la maison en collocation. Julia n'avait rien demandé sur cette personne qui allait vivre avec sa fille, elle pensait que pour vivre ici à Manhattan, il fallait forcément être quelqu'un de bien. Elle ne se faisait pas de soucis.

Amber était enchanté de savoir qu'elle allait enfin pouvoir vivre sans ses parents, devenir plus autonome. Certe, elle ne vivrait pas seule mais elle allait vivre avec une personne de son âge donc ce n'était pas pareil. Il y avait moins de contrainte.

Amber s'était réveillée très tôt ce matin là, elle avait commencé sa journée à 5heures du matin. Elle n'arrivait plus à dormir. Elle était trop excitée. Elle décida de commencer sa journée par un jogging à Central Park. Puis au bout d'une heure, elle retourna chez elle. Elle prit sa douche, puis son petit déjeuner. Ensuite, elle se dirigea dans sa chambre, elle avait choisis sa tenue la veille. Elle avait prévue une robe bleue très classe mais en même temps assez simple, enfin disons qu'elle ne faisait pas trop soirée mais qu'on pouvait la porter aussi la journée. Amber voulait être bien habillée car elle allait rencontrer sa collocataire et elle ne voulait pas être moins bien habillée que sa collocataire. Mais en même temps, elle espèrait que celle-ci aime le shopping tout comme elle.

Une fois habillée, Amber fit un dernier tour dans sa chambre, elle finit sa valise. Elle se dirigea dans la salle de bain pour se maquiller puis elle entendit la sonnette sonner. C'était le déménageur qui était arrivé pour prendre ses affaires. Amber lui indiqua ce qu'il fallait prendre. Il y avait beaucoup d'affaires. Amber n'était pas une fille pour rien, elle avait environ une vingtaine de grosses valises de vêtements, à peut près le même nombre de carton de chaussures et autant de boites d'accessoires.

Amber décida de laisser le déménageur prendre ses affaires et elle décida d'aller dans sa nouvelle maison à pied. Elle passa par Central Park. C'était une belle journée aujourd'hui. Amber avait un peu mal au ventre, elle était stréssée. Au bout d'un moment, elle arriva vers la maison. Elle regarda sa montre. C'était l'heure. Elle s'approcha de la porte. Elle essaya de l'ouvrir et elle vit que la porte était ouverte. Elle allait enfin voir sa collocataire. Amber était dans l'entrée. Elle ne savait pas si elle devait dire coucou, je suis là. Elle décida de ne rien dire et de chercher sa collocataire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les joies de la collocation! | Amber   Mar 28 Juil - 23:55

    Je n'ai pas envie de courir à sa rencontre, l'idée de passé pour un gars qui a besoin d'ami à tout prix, non merci. Je pense que comme un grand, il va naturellement allé là d'où provient le bruit, à savoir la cuisine, et me trouver. A moins que ce ne soit l'odeur de la Margarita ne l'attire par ici, mais dans les deux cas, et bien, il arriveras à moi. Je continue donc mes recherches dans le but de trouver ce fichu couteau à pizza. Mais où peut-il se cacher. j'évite de lâcher un juron qui pourrait me faire baisser dans l'estime de mon colocataire (autant partir sur de bonnes bases avant d'être familier avec lui)! Je suis les genoux à terre et farfouille dans un tiroir à ras du sol. Et si je faisais quelque pronostiques? C'est parti! Donc je dirais dix-neuf ans, une bonne moyenne pour l'université je pense. Ensuite, je dirais brun, les blonds disparaissent peu à peu, et j'ai bien plus de chance de tomber sur un brun qu'un blond, je préfère ne pas prendre de risque, même si au pire, je perdrais contre...moi! Un vrai comble... Reprenons... Je l'imagine assez grand, peut-être plus que moi qui sait? Mais les vrais questions qui tourbillonnent dans mon esprit ne tournent pas vraiment autour du physique...

    En effet. Les vrais questions que je me pose sont bien plus profonde, sympathique? Joueur? Rieur? Coincé? Sérieux? Tant d'idée traversent mon esprit et je n'ai même pas le temps de toute les recueillir. je me demande s'il aura une petite amie. Et déjà je nous vois, Joy et moi, et le couple que forme mon colocataire et sa chérie, en train de se balader dans les rues de New York presque bourré (disons profitant de l'euphorie qu'apporte cinq bonnes bières). Je me fais peur à déjà m'imaginer des films... Ce serais franchement drôle que je ne m'entende pas avec. Enfin, ce ne serais drôle qu'un temps, et un temps c'est pas long...

    Aller arrête, relève toi et prend donc un simple couteau! oui c'ets ce que je vais faire. Je farfouille donc dans le tiroir à couverts et en sort un couteau en plus des deux premiers positionnés à coté des assiettes sur la table. je coupe deux parts généreuses que je dispose dans chaque assiettes et je décide tout de même de venir voir. Ce n'est pas vraiment poli de rester dans mon coin. J'entends comme des talons (de chaussures féminines) s'avancer dans le couloir. Je ne comprends pas trop. Qui est là? Pour le savoir, si tu bougeais ton popotin Mister Davis? Riche idée!

    Je me dirige donc vers l'entrée où je tombe nez à nez avec une petite brune qui semble aussi étonnée que moi de me voir là. Je l'interroge du regard comme pour dire « Salut... tu veux quoi? ». Elle n'a pas sonné, c'ets étrange. Elle doit s'être trompé d'adresse ou chercher quelqu'un, mais ce quelqu'un c'est pas moi, du moins je ne crois pas, j'espère pas, voila c'ets dit. Une si jolie jeune femme qui me cherche et dont je ne me souviens pas ce serai bête. mais j'en doute fortement, comme je l'ai dis, un si beau regard ( il faut voir la vérité en face!) ça ne s'oublie pas, même avec une bonne téquila...

    ______
    HS: désolée, mais pas trop d'ouverture :/



Revenir en haut Aller en bas
Amber Hamilton
Admin
avatar

Féminin Messages : 827
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 28
Etude/Profession : Droit
(c)copyright : CECILE362

I love N.Y.
Ton UFR: UFR 2
Relationship:
Ton petit secret:

MessageSujet: Re: Les joies de la collocation! | Amber   Mer 29 Juil - 11:26

Amber était dans l'entrée, elle n'osait pas avancer plus, elle était stréssée. Elle espèrait que tout se passerait bien. Elle hésitait à s'approcher plus pour aller saluer sa collocataire car une fois qu'elle serait devant elle, se sera trop tard pour reculer. Amber décida de prendre son courage à deux main. Elle respira bien à fond pour se détendre et elle se deplaça direction la cuisine. En effet le bruit venait de là-bas. En effet, il était plus de midi, il était donc l'heure de manger. Amber avait très faim. Il lui semblait reconnaitre l'odeur de la pizza. Amber aimait bien cette odeur, elle adorait la pizza, c'était l'un de ses plats préférés. Elle adorait manger italien. Elle espèra du coup que sa collocataire aurait les mêmes goûts culinaires qu'elle et qu'elle la laisserait faire la cuisine. En effet, Amber adorait cuisiner de tout.

Amber était toujours dans l'entrée même si elle s'était approchée un peu. Elle devait pas avoir fait plus de cinq pas. L'entrée était plutôt grande. La maison en elle même était grande. Puis, elle entendit du bruit, quelqu'un se dirigeait vers elle. En un instant, elle se trouva nez à nez avec un jeune homme. Peut-être que sa collocataire avait amené son petit-ami pour l'aider à ranger ses affaires, c'était astucieux, même si Amber n'aurait pas demandé à Ryan de l'aider à le faire car elle trouvait qu'un homme n'avait aucune organisation pour ranger des vêtements. Il avait l'air étonné de la voir. Amber aussi faut l'avouer était étonnée, elle s'attendait de voir sa collocataire directement. Mais elle n'entendait pas d'autre bruit. Puis une idée lui traversa l'esprit, si sa collocataire était en fait un homme. Amber eu un moment de panique puis elle décida de se présenter pour couper le silence.

Bonjour, je m'appelle Amber, Amber Hamilton. Je suis enchantée de faire ta connaissance.

Amber ne savait pas si elle devait lui faire la bise ou lui serrer la main. Elle ne savait pas ce qui se faisait le mieux. Après tout, si c'était effectivement son collocataire, il partagerait sans aucun doute une certaine intimité. En effet, de vivre ensemble rapproche quoiqu'il arrive. Amber savait que quoiqu'il arrive la vie à deux impliquait des concession. Elle était prête à en faire mais il y a des choses déjà qu'elle ne voulait pas changer dans ses habitudes. Bon déjà, il ne fallait pas partir sur des à priori. Amber était sûr que ça se passerait bien. Amber était une fille sociable et elle s'entendait en principe avec tout le monde. De plus, elle était prête à faire des efforts pour que tout ce passe bien avec son collocataire. Maintenant Amber n'avait presque plus de doute sur le fait que l'homme en face d'elle était bien son collocataire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les joies de la collocation! | Amber   Jeu 30 Juil - 13:04

    Je reste posté dans l'entrée face à cette charmante brune tout en espérant qu'elle répondra à ma question silencieuse. Nous restâmes bien quelques secondes à nous dévisager sans comprendre ce que faisait l'autre ici. Du moins, je pense, à la vue de son air ébahie, que c'était ce qu'elle se demandait. Moi j'ai la réponse, je suis chez moi! Et plus les secondes passaient, plus j'en venais à croire qu'elle aussi, était chez elle. Perplexe je passais une main dans mes cheveux en bataille et poussa un long soupir de soulagement lorsque son expression changea. Elle décida de mettre fin au silence qui devenait embarrassant pour les deux jeune gens. Elle se présenta, ce qui n'était pas plus mal, et qui m'appris donc qu'elle se prénommait Amber (joli, malgré que la version française de ce prénom m'a toujours séduis : Ambre) et qu'elle était enchantée de faire ma connaissance. La bonne blague! Je me retins de lever les yeux au ciel, pas besoin d'être désagréable tout de même. Alors comme ça on a fait connaissance? Ah, oui, elle a dit son prénom, maintenant c'ets à mon tour... Ce que je peux être bête parfois, et elle va finir par me croire muet si je m'entête à ne dire un mot. J'inspire une petite bouffée d'air et me lance.

      « Euh... Salut! Et bien... moi c'est Jason Davis, Jay' pour les intimes! =) »


    On ne se moque pas, tout le monde préfère m'appeler Jay, qu'on soit intima ou pas, je suppose que c'est comme ça qu'elle m'appellera, du moins si on se revoit... D'ailleurs, ça ne m'indique toujours pas ce qu'elle fait ici. J'ai beau me creuser les méninges, je ne vois pas. Un détail me mets tout de même la puce à l'oreille, elle tient dans sa main la clé de la maison, la même que l'agent immobilier m'a confié. Non?! Mais bien sur. Suis-je bête. Cela ne fait plus l'ombre d'un doute maintenant. C'est elle ma colocataire. Si je m'attendais à ça! Dire que je pronostiquais une grande perche... Elle est plutôt petite (surtout par rapport à moi...) mais brune, ça au moins, garçon ou fille, ça marche! Je décide de reprendre la situation en main, je suis lasse des silences gênants. D'une voix qui se veux accueillante je lui présente mes "excuses".

      « Hum, vraiment désolé. Je viens juste de comprendre! T'es ma colocataire c'ets ça? »


    Je savais très bien qui oui désormais, je ne lui laissais donc pas le temps de répondre positivement et je repris toujours de la même façon.

      « Je croyais que mon colocataire serait... Un homme. Je m'y attendais pas du tout. Mais maintenant que tu es là et bien... Bienvenue chez nous! »


    Oui, je trouvais que je m'en sortais pas comme un manche finalement, j'avais rattrapé la situation, et on pouvait peut-être repartir à zéro, sur de bonnes bases.

      « Tu as faim peut-être? Non parce que je suis passer à la pizzeria, si tu en veux, tu es la bienvenue =) !
      Mais... tes bagages sont où? » m'interrogeais-je.


    Mes valises à moi étaient arrivés la veille, et j'avais remarqué avec satisfaction qu'elle trônaient bien rangées dans le salon. J'avais dans l'idée de les mettre dans ma chambre, seulement, je ne savais pas laquelle serait pour moi et laquelle serait pour elle (lui à l'époque). J'avais donc préféré les laisser bien à leur place et attendre l'arrivée du colocataire en question, pour en débattre avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Amber Hamilton
Admin
avatar

Féminin Messages : 827
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 28
Etude/Profession : Droit
(c)copyright : CECILE362

I love N.Y.
Ton UFR: UFR 2
Relationship:
Ton petit secret:

MessageSujet: Re: Les joies de la collocation! | Amber   Jeu 30 Juil - 15:32

Amber et le jeune homme se trouvaient toujours dans l'entrée. Il en étaient qu'aux présentations. Amber s'était présentée en premier et elle attendait de savoir comment s'appelait le jeune homme en face d'elle. Il lui répondit au bout d'un instant, qu'il se nommait Jason Davis mais qu'on l'appelait Jay. Il précisa que Jay était pour les intimes. Amber ne savait donc pas si elle devait l'appeler ainsi où s'en tenir à Jason. Elle verrais bien ce qui lui viendra quand elle devra dire son nom. Ses choses là viennent toutes seules normalement.

Tout comme Amber, Jason mit un certain moment à comprendre qu'ils étaient collocataires tous les deux. C'est vrai, tout comme elle, il devait s'attendre à quel'un d'autre. Amber attendait une femme et lui un homme. Il était tout aussi surpris qu'elle. Au moins Amber était contente de ne pas être la seule à ignorer l'identité de son collocataire avant son arrivée.

Jason avait l'air sympathique. Il était très très grand, il faisait bien 2 voire 3 têtes de plus qu'elle, mais Amber n'avait pas à attraper un torti-colis à chaque fois pour le regarder. Il lui proposa une part de pizza, ce qui ne fut pas de refus vu que Amber avait très faim.

Volontier pour la pizza, je n'ai pas encore mangé.

Amber se dirigea donc vers la cuisine.

Puis Jason lui demanda où était ses valises. Les siennes étaient déjà là dans la salle à manger. Il n'avait pas osé les mettre dans une chambre.

Mes valises vont arriver, les déménageurs vont me les apporter dans pas longtemps je pense, le temps de tout charger et de tout apporter. Autrement pour la chambre, je te laisse choisir celle que tu veux.

Certe, Amber voulait une grande armoire pour pouvoir mettre toutes ses affaires mais le reste comptait peu.

Autrement tu as quel âge et tu fais quoi de beau dans la vie?

Amber décida de mieux connaitre son collocataire. Après tout il allait vivre ensemble alors autant en savoir plus. En effet, Amber trouvait important d'être proche de son collocataire. Pour elle, vivre ensemble impliquait obligatoirement être ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les joies de la collocation! | Amber   Mer 5 Aoû - 19:24

    L'atmosphère se détendit rapidement après que je lui propose de manger un morceau. Grand soulagement! Au moins pour moi. Elle je ne sais pas... Surement aussi. Elle accepte même avec plaisir la pizza que j'ai ramené. Nous nous sommes donc dirigés à l'unisson vers la cuisine et avons prit place autour de la table. La faim grandissant chaque minutes d'avantage, je ne me fit pas prier pour attaquer avidement ma part, et ma charmante colocataire en fit de même. Tout semblait bien parti! Mais étrangement, quelque chose me dérangeais. Quoi? Je n'aurais sut mettre le doit dessus... Et c'ets bien ça qui me rendais fou. Il me semblais la connaitre sans jamais l'avoir rencontrer. Mais une approche du style "On ne se serrait pas déjà vu" m'aurais vraiment fait passé pour un dragueur invétérer. Ce que, certes, j'étais, mais ne suis plus, du moins j'espère!

    Je réfléchis de plus belle sur l'identité de ma colocataire tout en repassant en boucle les quelques informations que j'ai sur elle. Amber... Amber Hamilton... Mmmh... Mais oui! Comment ai-je pus oublier ne serait-ce qu'un instant qui elle était! Bien sur, Amber n'est autre que l'ex petite amie de Chace, un très, très bon ami. Pourtant pas très porté sur les relations fraternel, avec Chace c'est vraiment fort. Un ami génial. Un ami au cœur brisé. C'est donc toi pour qui Chace pourrait sacrifier sa propre existence? Je le crois maintenant lorsqu'il disait qu'elle était vraiment jolie. J'attends de voir si tout ce qu'il m'a dit est vrai. Quoique... j ne pourrais pas tout vérifier! Hum...

    Je lui demande où se trouvent ses valises. c'est vrai que les miennes encombrent le salon de façon très bordélique. Et pourtant, je suis vraiment à cheval sur l'ordre! Du moins dans ma maison. On dit que son chez soi nous reflète. Alors... Elle répond qu'elles arriveront bientôt. Alors elle se les fait livrer? Et dire que j'ai dut les porter depuis l'université ou elles atterrirent. Elle s'enquit de la chambre et affirma ne pas s'en soucier.

      « Euh... Et bien c'ets comme tu veux. Je crois qu'elle sont pareil. Et en face l'une par rapport à l'autre, il m'a aussi semblé qu'elles avaient la même déco "neutre" »


    Du moins, d'après ce qu'en disait la brochure! Mordant à nouveau dans sa pizaa, Amber voulu saoir son âge et ce qu'il "faisait de beau". Rien?!


      « Et bien, j'ai 19 ans, je suis ici dans le but de devenir procureur, je suis à l'URF2, et par conséquent, j'étudie le droit. La belle affaire. Sinon je viens d'emménager, ec'ets la première vrai maison que je paie moi même... »
Revenir en haut Aller en bas
Amber Hamilton
Admin
avatar

Féminin Messages : 827
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 28
Etude/Profession : Droit
(c)copyright : CECILE362

I love N.Y.
Ton UFR: UFR 2
Relationship:
Ton petit secret:

MessageSujet: Re: Les joies de la collocation! | Amber   Jeu 6 Aoû - 19:26

Amber et Jason étaient maintenant tous les deux dans la cuisine pour manger la pizza que Jason avait acheté. Amber pensa donc qu'avec Jason, elle devait régler certaines chose comme qui ferrait les courses, qui ferrait telle ou telle tâche,... Mais pour l'instant, elle préférait manger sa pizza.

Jason avait l'air soucieux, il l'a regardait, il cherchait peut-être où ils avaient pu se voir. Amber avait cette impression, de l'avoir déjà vu quelque part mais où?

Puis Jason fut étonné qu'Amber se fasse livrer ses valises. Elle n'y voyait rien de bizarre.

Tu es venu tout seul avec tes valises.

Amber était étonnée. Puis ils parlèrent de la chambre. Amber ne voulait qu'une chose, un grand dressing. Apparemment elles étaient toutes les deux neutres et l'une en face de l'autre.

Bon et bien si c'est les mêmes, j'ai qu'à prendre celle de droite et toi celle de gauche si ça te va.

Amber allait recevoir ses valises dans l'après midi. Elles en avaient beaucoup.Elles avaient une sacrée collection de vêtements et d'accessoires et donc elle espèrait avoir la place de tout ranger.

Puis Amber voulut en savoir plus sur son collocataire, elle décida donc de lui poser des questions et il lui répondit qu'il avait 19 ans et qu'il était en droit, il voulait devenir procureur. Voilà où elle avait dût le voir, il faisait du droit aussi.

Tu veux devenir procureur, c'est plutôt ambitieux, bon courage. Bon, je vais me présenter à mon tours. J'ai 20 ans, je suis aussi en droit pour devenir avocate. Ma mère a un cabinet et après mes études, je deviendrait son associé. Autrement j'ai toujours habité à Manhattan pas si loin d'ici mais c'est la première fois que je vais vivre sans ma famille.

Amber était d'ailleurs très contente de ne plus vivre avec sa mère et son beau-père.

Autrement, tu as une petite amie?

Amber posa la question pour savoir si Jason allait avoir souvent de la visite et si elle allait vite se rendre compte que la maison était bien insonorisé ou non. Amber savait à quoi s'attendre de toute façon en vivant avec un collocataire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphic-obsession.forumsactifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les joies de la collocation! | Amber   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les joies de la collocation! | Amber
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AMBER HEARD ♆ hell is empty, all the devils are here
» Les joies du Jardinage [Selenda]
» Amber Ownes [Soeur d'Alex Ownes]
» « L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » [Livre II - Terminé]
» Les joies de la maternité ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I love NY :: « NEW YORK CITY » :: 
#|Manhattan
 :: → MAISONS :: Maison de Amber Hamilton et Jason Davis
-
Sauter vers: